Entre deux battements de coeur – Guy Torrens

16,00

Il n’y a de récit que celui qui coule en toi/j’entends des bruits fugaces voraces/ les mains se plongent dans ton corps passerelle/les liens fixent l’image dans tes veines haineuses. Ne m’attend pas ce soir. Enfant je suis enfant je reste dans le crâne de mes poupées mortes celles qui jonchaient mon lit en désordre pour ne pas s’enfuir.
100 textes courts qui sont autant de possibles débuts d’histoires. Souvenirs et fictions se confondent, se chevauchent. La mémoire n’a d’intérêt que dans sa capacité à repenser les évènements, les embellir, raconter une autre histoire avec ces décalages qui font que le réel devient mouvant.
Extrait : Le sorcier   Ecoutez !

Catégorie :